Notation

CRIF Ratings est une agence de notation de crédit enregistrée pour l'attribution de notations à des sociétés non-financières établies dans l'Union européenne sous la forme de notations de titres de créance et de notations d'émetteurs.

L'agence est soumise au contrôle de l'AEMF (Autorité européenne des marchés financiers), l'Autorité qui contribue à préserver la stabilité du système financier de l'Union européenne. CRIF Ratings est membre de l'AEANC, l'Association européenne des agences de notation du crédit.

CRIF Ratings a été reconnue comme OEEC (Organisme Externe d'Évaluation du Crédit) conformément au règlement européen, qui permet à toutes les notations émises par CRIF Ratings d’être employées par les banques, les compagnies d'assurance et les établissements  financiers pour la détermination des besoins en capitaux à des fins de solvabilité.

L'équipe de l'agence est composée de professionnels provenant d'agences de notation internationales de haut rang et d'institutions financières européennes. Qualité et indépendance guident le fonctionnement de l'agence, qui soutient les communautés financières italienne et internationale.


Notation    

CRIF Ratings attribue des notations aux :

  • Sociétés (notations d'émetteurs)
  • Instruments financiers (notations des émissions)

Le processus de notation implique en général la haute direction de l'entreprise notée (et, le cas échéant, les propriétaires). La notation fournit un avis indépendant sur la capacité et la volonté de l'émetteur de satisfaire pleinement à ses obligations financières et ceci, dans les délais impartis. L'analyse, vise à estimer la capacité à générer des flux de trésorerie futurs  qui soient suffisants pour rembourser les dettes, et met l'accent sur deux axes principaux:

  1. le risque commercial : l'analyse du secteur dans lequel opère l'entreprise, son positionnement et ses stratégies concurrentielles, ainsi que le risque lié au pays en termes de facteurs et tendances économiques et structurels
  2. le risque financier : l'analyse historique et future des principaux chiffres et ratios économiques et financiers, les flux de trésorerie et la structure de la source de financement.

Services complémentaires

Tirant pleinement parti du savoir-faire analytique et méthodologique ainsi que du patrimoine  informationnel du Groupe CRIF, CRIF Ratings offre des services complémentaires, tels que :

  • Estimation du crédit privé  : une évaluation de crédit qui fournit une indication de la solvabilité d'une entreprise ou d'un de ses titres de créance dans le contexte d'acquisitions, de ventes, de restructuration d’opérations extraordinaires liées à la dette ou de transactions de capitaux. Cette estimation  est émise à titre privé, à la demande d'une entreprise ou d'un tiers. L'évaluation peut aider le management ou les investisseurs à identifier les impacts de l’opération extraordinaire sur la solvabilité de l'entreprise évaluée ou des titres de créance. L'Estimation du crédit privé peut être réalisée avec ou sans la participation directe du sujet évalué et se base sur les informations fournies par le demandeur, ainsi que les informations provenant de tiers fiables ou de sources publiques.
  • Évaluation du risque des sociétés : une évaluation confidentielle de la solvabilité financière d'une société non-financière fournie à des tiers
  • Évaluation du risque des Autorités publiques : il s’agit d’une évaluation du risque indépendante, concernant Autorités publiques locales et régionales et organismes de propriété publique en général. Ce type d’évaluation est destiné aux établissements financiers, compagnies d'assurance et Autorités publiques. L'évaluation se base sur les données des bilans publics (« situation financière ») ainsi que sur les données statistiques publiées par des sources publiques (par ex. le Ministère de l'intérieur et l'Institut de statistiques). Il y a  deux principaux axes d'analyse : l’axe socio-économique et l’axe  financier
  • Analyse sectorielle : une analyse des secteurs industriels sur une base quantitative et/ou qualitative, en employant  principaux indicateurs macro-économiques, bilans comptables et indicateurs de risque de crédit.