Tachkent, Ouzbékistan, 4 juin 2018

CRIF a été sélectionné pour développer une plateforme de bureau de crédit en Ouzbékistan

CRIF a annoncé avoir signé un accord de partenariat stratégique avec le Credit Information and Analytical Center (CIAC) afin de monter un bureau de crédit en Ouzbékistan.

Cette initiative fait partie du Projet d'infrastructure financière d'Ouzbékistan mis en œuvre dans le cadre du World Bank Groupe–IFC Finance & Markets Global Practice. En vertu de cet accord, CRIF détient 35% de la participation de l'entreprise de partenariat privé-public.

Au terme de deux ans d'appels d'offre et de négociations au niveau international, CIAC a choisi CRIF, sous l'égide de la World Bank, comme partenaire technologique au vu de ses excellentes performances enregistrées dans la fourniture de solutions semblables en Europe et de services de bureau de crédit pour les banques et institutions financières en Asie, en Afrique et aux Amériques.

L'Ouzbékistan, membre du Programme Central Asia Regional Economic Cooperation (CAREC), est un pays aspirant à une croissance économique inclusive. Grâce à sa situation géographique stratégique, lui conférant un rôle essentiel de pont terrestre entre l'Europe et le Moyen Orient, ainsi qu'aux récentes réformes institutionnelles, l'Ouzbékistan présente les conditions adéquates pour renforcer sa résilience économico-financière, créer des marchés, encourager la participation du secteur privé et améliorer le climat commercial. Selon le rapport de la Banque asiatique de développement, le PIB d'Ouzbékistan devrait augmenter de 5,5% en 2018, et de 5,6% en 2019.

« La signature de ces accords historiques entre le bureau de crédit ouzbek et CRIF est particulièrement significative et opportune puisque l'Ouzbékistan connaît actuellement des réformes sans précédent dans tous les secteurs de l'économie. Ce nouveau partenariat marquera une nouvelle étape importante dans le développement du système de partage des informations de crédit du pays, et apportera des solutions technologiques modernes ainsi qu'une expertise globale dont bénéficiera notre secteur financier », affirme Bakhtiyar Khamidov, Directeur Général de l'Association Bancaire Ouzbek.

« CRIF est très fier de prendre part au processus qui permettra à l'Ouzbékistan d'améliorer le développement de son marché des prêts. La synergie entre CRIF et CIAC rendra possible l'établissement d'un bureau de crédit de haut rang dans le pays, contribuant ainsi à l'amélioration du commerce de détail et soutenant les PME et particuliers dans leur accès au crédit », commente Carlo Gherardi, Président de CRIF.

« CRIF s'engage à transférer technologie, connaissance et expérience à CIAC ainsi qu'à fournir des services efficaces pour l'amélioration du processus d'évaluation du crédit dans le pays », explique Davide Michele Meo, Directeur des ventes et marchés directs de CRIF. « Le partenariat entre CRIF et CIAC vise à faciliter l'introduction de services de pointe dans l'analyse des risques liés au crédit. Notre principal objectif est de créer un plan d'action cohérent et commun pour impliquer une grande majorité des banques et institutions financières d'Ouzbékistan comme contributeurs du bureau de crédit local et de simplifier l'accès au crédit tant pour les consommateurs que pour les entreprises ».

L’établissement du bureau de crédit et l'intensification du partage des informations favorisera l’accès au crédit à davantage d’entreprises et de consommateurs en améliorant le processus de montage de crédit, en réduisant le taux d'impayés et le risque de surendettement, tout en soutenant une prise de décision responsable et des pratiques équitables en matière de prêts.

Plus précisément, les prêteurs ouzbeks pourront prendre des décisions plus rapides et plus ajustées sur la base d’un profil de crédit détaillé des emprunteurs et ainsi améliorer leur gestion du risque. De plus, la mise à disposition d’un historique de crédit complet fournira aux consommateurs et acteurs commerciaux ouzbeks un meilleur accès au crédit, leur permettant d’obtenir un crédit plus rapidement et facilement, avec en outre des conditions plus favorables.

Le développement du premier registre d’informations de crédit aura un impact positif pour le pays en facilitant l'accès au crédit, notamment pour les segments plus jeunes de la population et les nouveaux entrepreneurs, ne disposant d'aucune garantie ni d'un historique de crédit suffisamment complet. En outre, le bureau de crédit jouera un rôle crucial pour promouvoir une culture plus responsable du crédit dans le système financier du pays et le futur développement d'entreprises privées en Ouzbékistan.

Comme mentionné par la Banque Mondiale et d’après l’expérience acquise par CRIF dans de nombreux autres pays, l’évolution du secteur financier dépend largement de la présence de systèmes d’informations efficaces lui permettant d’optimiser la gestion du risque de crédit et, par conséquent, de répondre de manière adéquate aux besoins financiers des entreprises et des consommateurs.